Accueil > Jeux de rôle > Asgard : Le crépuscule des dieux

Asgard : Le crépuscule des dieux

Petite bafouille rôlistique (écrite il y a fort longtemps et que j’exhume ici pour vous) sur le jeu « Asgard, le crépuscule des dieux ». Retour sur un jdr « clé en main » particulièrement bien fait.

asgard

Edité par les XII singes, Asgard donne la possibilité au joueur d’incarner un des dieux de la mythologie scandinaves et d’être confronté à la pire menace qu’ait connu le panthéon Aesir : le Ragnarok.

Comme tout bon jeu clé en main, Asgard propose un lot de pré-tirés, parmi lesquels on retrouve Thor, Freya, Sif et même Odin. La fiche de personnage, en elle-même, est très simple. Là où le recto se limite à une photo et à une description du dieu, le verso décrit, en premier lieu, le nombre de points de vie du dieu (très classique), le nombre de points d’héroïsme dont il dispose (qui lui permettra de relancer un jet de dés ou de lancer des pouvoirs), l’armure et sa valeur de protection, les armes portées et leur valeur de dégâts, et les bonus aux dégâts que le dieu peut infliger au corps à corps ou à distance (peu importe l’arme utilisée). En second lieu, il pose les compétences du dieu (identique d’un dieu à l’autre. Seules les valeurs changent) et les atouts dont il dispose (généralement des objets ou des capacités spéciales qui peuvent tous, au prix d’un point d’héroïsme, avoir un effet spécial). On retrouve ici les spécificités du System DK qui offre la possibilité au joueur de récupérer au fil des aventures des capacités toutes plus intéressantes les unes que les autres. Asgard reprend d’ailleurs les bases du système D20 si ce n’est qu’il a choisi d’utiliser 3d6 et non le fameux d20 pour effectuer les jets de dés (peut-être pour éviter davantage les risques de fumble). Ces derniers se font simplement : au résultat de ces 3 dés, on ajoute la valeur de la compétence utilisée. Le tout est confronté à un degré de difficultés. Rien de bien compliqué en somme.

A chaque partie, les joueurs acquièrent un point d’évolution qui leur permettra d’obtenir soit un nouvel atout, un bonus dans une compétence ou un point d’héroïsme. Pas besoin de chercher dans le livret de jeu ; tout est inscrit sur la feuille. Alors que tous les atouts sont disposés en colonne à droite de la feuille (le joueur marque ceux qu’il a choisi), une case à cocher est prévue à côté de chaque compétence et à côté de la valeur d’héroïsme (avec le bonus d’évolution correspondant). Il suffit au joueur d’y mettre une croix pour montrer qu’il a dépensé dedans un point d’évolution et que le bonus s’applique.

La simplicité est donc le maître mot : tout à portée de mains, rien à chercher (ce qui est plaisant quand on sait que la plupart des jeux de rôle nécessitent presque d’avoir acheté préalablement le livre de règles pour faire évoluer son personnage de manière pertinente et sans fausse note…).

asgard-le-cracpuscule-des

La campagne prévue dans le livre est tout aussi agréable. Sans rentrer dans les détails, pour ne pas spoiler, je dirais simplement qu’Asgard permet de vivre les derniers moments des dieux aesirs à travers quelques missions variées. Le tout est soumis à un système de deadline (le ragnarok ne va pas attendre les joueurs ! A eux d’être rapides et réactifs) avec possibilité pour les personnages – au fil de l’aventure – d’impacter sur les évènements qui concluent la campagne.

 

Une belle réussite pour conclure, d’autant plus que ce jeu n’est pas voué à rester dans un placard une fois terminé. Les pistes envisageables sont en effet multiples et la fin reste ouverte, ce qui laisse aux joueurs le loisir de revisiter plusieurs fois le jeu sans se lasser. La campagne, relativement courte (A peine 25 heures en moyenne pour tout boucler), ne peut que renforcer cette idée.

 

Avis aux amateurs !

Publicités
Catégories :Jeux de rôle
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :